Entreprendre à Dubaï

La croissance économique, l’emploi ou même le climat… Dubaï n’en finit pas de faire rêver tous les business-men dans l’âme de la terre entière. En quelques années seulement, ce petit port de pêche est tout simplement devenu l’une des plus grandes entreprises privées au monde ! Car oui, cette ville a clairement une allure d’entreprise et comme toute entreprise, Dubaï a besoin de personnes capables de créer de la valeur, d’innover constamment :
les entrepreneurs !

Mais entreprendre à Dubaï n’est pas si facile que l’on pourrait le croire et nous allons vous le montrer. Nous avons choisi de vous présenter tous les aspects de la création d’entreprise dans la « Cité de l’or » en 3 axes.

 

Les usages locaux

Tout d’abord, il faut savoir qu’à Dubaï, tout fonctionne par le bouche à oreille. Le réseau est totalement indispensable si vous envisagez d’entreprendre au Moyen Orient car l’accès à l’information est beaucoup plus difficile qu’en France. D’ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est bien souvent plus facile d’entreprendre à Dubaï lorsque l’on est une femme plutôt qu’un homme. Pourquoi ? Parce que le réseau et les contacts se font beaucoup plus facilement. Donc Mesdemoiselles, allez-y, n’hésitez pas !

Autre point très important pour réussir en affaire à Dubaï. Aujourd’hui, Il y a plus de 200 nationalités présentes à Dubaï. Dans le business, il est donc primordial que vous n’ayez aucun mal à vous adapter à toutes les communautés et toutes les cultures, c’est indispensable.

 

L’aspect juridique et administratif

Aux Emirats Arabes Unis, dans la loi, il est inscrit qu’un sponsor local (un partenaire emirati) est obligatoire pour créer son entreprise. C’est à dire qu’à la création de votre entreprise, ce sponsor possèdera automatiquement 51% du capital de votre société. A première vue, cela apparaît comme un gros frein mais, après réfléxion, cela peut vous être bénéfique, tout dépend du partenaire. Cependant, il existe tout de même un moyen de contourner cette loi : Les « freezone » (ou zones franches). Ce sont des secteurs géographiques, bien précis et répartis dans Dubaï, possédant des avantages fiscaux afin d’attirer les investissements et inciter à la création d’entreprise. En passant par une freezone, vous pouvez donc créer votre société avec un capital étranger à 100% sans sponsor local tout en profitant des avantages fiscaux de ce pays.

 

 

L’aspect fiscal

C’est très simple, les entreprises ne paient aucun impôt. Impôt sur les sociétés, impôt sur le revenu, etc… Tout ça n’existe pas ! Mais (parce qu’il y a un « mais ») il y a malheureusement énormément de frais cachés. Par exemple, quand vous allez créer votre société, vous allez devoir mettre en place un capital de départ, comme en France, mais vous devrez également obtenir une licence commerciale qui coûte environ 5000€, pour les plus petites sociétés, et qui doit être renouvelée tous les ans. En tant qu’expatrié, vous allez devoir aussi obtenir votre visa que vous allez, lui aussi, renouveler régulièrement (entre 1 et 3 ans) et qui occasionnera des frais à chaque fois (à peu près 1000€).

Il faut donc prendre du recul et passer du temps à peser le pour et le contre afin de prendre la bonne décision. C’est sûr, Dubaï a un côté très attractif parce qu’il n’y a pas d’impôt et qu’il existe un système assez flexible avec les « freezone ». Mais, d’un autre côté, il ne faut pas oublier de considérer tous les frais qui ne sont pas forcément indiqués et qui représentent tout de même un bon budget.

 

L’aspect financier

Une fois votre entreprise créée, place aux financements ! A Dubaï, vous pouvez obtenir un crédit à la consommation presque aussi facilement qu’une baguette de pain à la boulangerie. Mais quand il s’agit des entreprises, les banques n’existent plus. Mais cela ne veut pas dire qu’il est impossible de trouver des financements. Au contraire, les Emirats sont toujours à la recherche de bonnes idées et de projets qui pourraient développer la ville. C’est certain, arriver avec une idée solide et un dossier sérieux vous ouvrira les portes de nombreux investisseurs : Des individuels pour les petites sommes en passant par les sociétés d’investissement privées classiques, les fondations ou encore les financeurs publics si votre projet peut avoir un véritable impact sur la ville. Bref, vous finirez bien par trouver si votre projet en vaut la peine !

 

Pour finir, nous vous transmettons quelques organismes qui pourront vous aider si cet article vous a convaincu de monter votre entreprise à Dubaï !

fbc_dubai

Le French Business Council: C’est l’équivalent de la Chambre de Commerce en France, il possède un département dédié à l’appui aux entreprises. Cet organisme vous aidera notamment à rencontrer les bons interlocuteurs.

logo-UBIFRANCE

Ubifrance: C’est une agence française qui aide les entreprises françaises à se développer à l’international et donc à s’implanter à Dubaï.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :